Chronologie – Mines d’uranium – Radioactivité en Corrèze

– Voir la présentation ici – 

2018 : mines d’uranium Saint-Cirgues-La-Loutre : organisation d’un stage d’information sur la pollution radioactive issue de l’exploitation de l’uranium en Xaintrie avec la CRIIRAD.

2018 : Saint-Julien-aux-Bois : organisation d’une réunion publique sur la mine d’uranium de La Porte, noyauté par le Sous Préfet et serviteur de l’État qui y exprima tout son mépris des habitants.

Mines d’uranium en Xaintrie- Situation le 5 mars 2018 :

-De 1959 à fin 1990 des mines d’uranium ont été recherchées et exploitées dans
les communes de Xaintrie et mitoyennes, sur les communes de Darazac : Puits
Marinié et à St Julien aux bois : La Clare, La Besse, Le Jaladis, Galerie des
Biaurottes, La Porte. En Cantal sur la commune de Siran : Lasbordes et
Salvahac.

(Des permis non exploités ont été délivrés sur les communes de St Cirgues La
Loutre, Goulles , Cros de Montvert, Rouffiac.)

la fermeture des mines , les résidus d’exploitations appelés « stériles » très
volumineux et encombrants ont été disséminés un peu partout sur des chemins et
utilisés dans des constructions, ces roches et gravats sont radioactifs.

-Par une circulaire du 22 juillet 2009 relative à la gestion des anciennes mines
d’uranium le Ministère de l’Écologie et du Développement Durable demande
alors un recensement des sites concernés.
http://www.bulletin-officiel.developpement-
durable.gouv.fr/fiches/BO200922/met_20090022_0100_0026.pdf

-Ce recensement est effectué par Areva et Algade, les fiches ont été éditées et
sont consultables sur le site de la DREAL, depuis 2012 :
http://www.nouvelle-aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/inventaire-des-
zones-de-steriles-miniers-a1943.html

-En Xaintrie 90 sites (chemins, talus, cours de fermes ..) font état de présence de
stériles marqués radiologiquement (roches issues de l’exploitation de
l’uranium). Sur les communes de : Darazac, Bassignac le Haut, Auriac, St
Privat, St Geniez ô Merle, St Cirgues La Loutre, St Julien aux Bois.

-En Août 2015, Areva propose à l’État de ré-ouvrir la mine de La Porte, pour y
déposer de 7800 à 26000 tonnes de stériles issus de sites qu’elle choisit de
« nettoyer », y compris provenant de sites hors Xaintrie, c’est donc le début d’un
site « poubelle » qui ne dit pas son nom.
Les habitants du hameau s’y opposent fermement.

-En Décembre 2017 , une nouvelle formule refait surface : il ne s’agit plus
« que » de 6000 tonnes mais toujours avec l’apport de stériles radioactifs hors
Xaintrie : venant de La Chapelle Spinasse.

-Après recherches , il s’avère que le site de La Porte a généré 308 805 tonnes de
déchets , alors qu’il en recueille aujourd’hui 385 300 tonnes , il y a donc 76 495
tonnes en trop, dont on ignore la provenance.

-Les exploitants ont donc créé un « précédent » : utiliser ce lieu comme
poubelle radioactive est déjà dans leurs mauvaises habitudes, cette parcelle
appartenant maintenant à Areva.

-De plus le site de La Porte n’est pas clôturé n’importe qui peut s’y promener,
le terrain étant en pente et placé en aplomb du ruisseau le Riou Tort, il est
parcouru par les eaux de ruissellement.

-Les roches issues de l’exploitation minière sont maintenant au jour et indiquent
de fortes valeurs radioactives.


En conclusion :
-AAPLX s’opposera à l’arrêté préfectoral s’il donne autorisation de réaliser ces
transferts.
-AAPLX demande le nettoyage des sites pollués par les déchets radioactifs en
Xaintrie .
-Une pétition circule en ce moment sur ce sujet , merci de la signer, et de la faire
signer : http://chn.ge/2BWftwu

Elle sera remise au préfet.
-Participez aux rencontres : DEUX JOURS POUR S’INFORMER ET POUR
COMPRENDRE avec la Criirad ,les 24 et 25 mars à St Cirgues La Loutre
détails voir notre site : http://www.aaplx.com

Cet article a été écrit par AAPLX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.